calendrier d'événements
Février 2024
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29

Scie mécanique

PGES
Programme de certification des pratiques de gestion des entreprises sylvicoles

Le programme PGES établit un cadre de bonnes pratiques et de saine concurrence pour les entreprises sylvicoles réalisant des travaux non commerciaux sur la forêt publique québécoise, excluant les terres publiques intramunicipales. Par « travaux non commerciaux », on entend la préparation de terrain, la plantation, le regarni de la régénération naturelle, l’enrichissement, l’ensemencement de pins, le dégagement mécanique, l’éclaircie précommerciale, l’élagage, la fertilisation et le drainage forestier. Grâce à ce programme, il est maintenant possible d’enrayer les pratiques déloyales, néfastes pour l’industrie sylvicole et son développement.

Ce programme cible en effet plus précisément le travail au noir, la non-conformité de la sous-traitance en cascade, le non-respect des règles de santé et de sécurité au travail ainsi que le manque de transparence envers les travailleurs et accorde une grande importance à la qualité des travaux. Il s’agit d’une initiative de l’Association des entrepreneurs en travaux sylvicoles du Québec (AETSQ), de la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) et du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec (RESAM).

 

Offre de certification

PGES

La certification par une tierce partie des pratiques de gestion des entreprises sylvicoles (PGES) est obligatoire pour les organismes qui réalisent ou qui désirent réaliser des travaux sylvicoles non commerciaux sur la forêt publique québécoise (excluant les terres publiques intramunicipales) ainsi que pour les bénéficiaires de contrats d’approvisionnement et d’aménagement forestiers effectuant des travaux non commerciaux en régie. Pour obtenir la certification, les entreprises doivent se soumettre à un processus d’audit et prouver qu’elles respectent les exigences générales (par exemple : absence de travail au noir et de concurrence déloyale) et les exigences particulières du programme.